fbpx

Pourquoi en tant que tricoteuses, jugeons-nous nos ouvrages si durement? Nous produisons de beaux châles, des pulls, des chaussettes…et nous trouvons toujours des choses à redire à leurs propos.

Il y a quelques temps, lorsque l’on me complimentait sur un tricot, le dialogue ressemblait souvent à ça :

  • admirateur : Ce châle est sublime ! C’est toi qui l’a fait ?
  • Moi : Oui, mais si tu fais attention, il y a quelques erreurs. Là, j’ai trop serré et là il y a un trou…

Meh…pas cool comme discussion. Je m’adresse aujourd’hui à toutes les tricoteuses et tricoteurs perfectionnistes, qui comme moi étaient perfectionnistes (ou qui le sont toujours), je leurs propose de cesser de juger leur travail comme si c’était une compétition. Pour cela j’ai quelques conseils :

Réapprenez à vous faire plaisir en tricotant

Invitez certains de vos amis à tricoter et à travailler ensemble sur des projets. Concentrez-vous sur vos amis plutôt que sur vos projets.

Concentrez-vous sur ce qui est beau

Vous avez peut-être tricoté un pull et vous avez fait des coutures parfaites au niveau des épaules, mais les manches sont une choupette trop étroites ? Au lieu de vous concentrer sur les manches, concentrez-vous sur ces coutures parfaites !

Acceptez les compliments

Lorsque quelqu’un complimente votre vêtement ou accessoire tricoté, répondez simplement: «Merci». Inutile de faire la liste de vos erreurs et de vous auto-flageller. La personne qui vous complimente ne va pas utiliser une loupe pour inspecter votre travail. Vous ne devriez pas non plus.

Laissez libre cours à votre créativité

En vous souciant trop du fait de faire des erreurs, vous pouvez bloquer votre créativité. Essayez une technique de tricotage de forme libre ! Avec vos formes libres, vous ne faites pas d’erreur, cela fait juste partie du design. C’est aussi une bonne pratique pour expérimenter et laisser libre cours à votre tricot.

Revenez aux bases

Avez-vous appris à tricoter pour avoir une source de stress supplémentaire ? Nan. Vous avez commencé à tricoter parce que c’était amusant et que vous vous sentiez créatif. Rappelez-vous quand vous avez fait une danse joyeuse juste parce que vous avez fait deux rangs sans faire tomber de mailles. Revenez aux sources et à l’essence même de votre tricot.

Essayez quelque chose de nouveau 

Parfois, revivre nos moments de débutants en essayant une nouvelle technique est une bonne chose. Vous reviendrez en mode apprentissage et vous oublierez toutes les erreurs que vous avez commises sur vos gants tricotés.

Nous sommes humains, nous avons droit à l’erreur. Le costume de la perfection n’est pas agréable à porter sur la durée. Bien que l’amélioration soit une bonne chose, elle devient mauvaise lorsqu’elle est poussée à l’extrême.

Soyons juste de parfaites tricoteuses imparfaites 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

id, mattis dolor mattis vulputate, Phasellus