fbpx

Les nouvelles triconautes se sentent souvent submergées par leur premier projet, que cela soit la réalisation de chaussettes ou de bonnets pour bébé. Après tout, c’est une nouvelle compétence et il semble y avoir des dizaines de petits détails à apprendre.

Apprendre à tricoter diffère de l’apprentissage d’autres compétences et de passe-temps. Il y a des mouvements et des détails spécifiques et minutieux à maîtriser. Au début, les mouvements sont maladroits, mais avec plus de pratique, cela s’améliorera.

Vous vous posez également de très nombreuses questions et j’ai donc décidé de prendre les questions qui m’étaient le plus souvent posées par mail, mp et commentaires afin d’y répondre dans cet article.

Comment lire un patron de tricot ?

Un patron de tricot semble différent des manuels d’instruction. Il semble que ces modèles soient réservés aux triconautes de haut vol qui ont suivi des cours de formation intensifs et des années d’expérience.

Apprendre à lire un modèle de tricot demande un peu plus d’effort au début. Mais une fois que vous aurez appris les abréviations et la manière dont les morceaux sont assemblés, le tricot deviendra un jeu. Vous n’avez pas besoin de cours de formation intensifs, ni d’années d’expérience pour comprendre un modèle de tricot. Cela peut être intimidant ou accablant au début, mais une fois que vous aurez compris les bases, tout sera facile.

Tout d’abord, un patron de tricot comprend différentes informations : le niveau de compétence que le patron requiert (débutant, facile, intermédiaire, avancé/expert), la taille (très important si vous tricotez une pièce ajustée), l’échantillon (pas forcément important pour TOUS les patrons mais il est quand même nécessaire d’en prendre compte) et d’autres informations complémentaires comme le type de fil utilisé, la taille des aiguilles etc.

Lire et suivre un modèle de tricot deviendront une seconde nature à mesure que vous réaliserez de plus en plus de projets. Après tout, vous pouvez visualiser le «produit fini» et les étapes intermédiaires seront alors faciles à imaginer et à exécuter

Pour vous aider à lire et surtout comprendre un patron de tricot, j’ai réalisé un article complet sur le sujet et je vous y renvoie dessus 🙂

Comment savoir à quel niveau de compétence de tricot je suis ?

Nous avons vu que le niveau de compétence est mentionné dans de nombreux modèles de tricot. Mais que signifient ces niveaux de compétence? Comment savez-vous si vous êtes prêt pour le niveau suivant?

Premièrement, les projets débutants ont les modèles les plus simples. Ils ont souvent des formes simples et ne nécessitent que des points endroit et envers (la plupart du temps), ce qui en fait des modèles parfait pour les tricoteurs débutants ou les nouveaux. Les tricoteurs expérimentés choisissent également ces types de patrons s’ils recherchent quelque chose de facile et rapide à réaliser.

Après le niveau débutant, vient le niveau facile. Les modèles qui indiquent ce niveau de compétence sont un peu plus complexes ou prennent plus de temps que les modèles Débutant. Les modèles “Facile” utilisent des points répétitifs et des techniques de base de travail des couleurs, de mise en forme et de finition.

Une fois que vous avez de l’expérience (vous avez complété quelques modèles Débutant et Facile), il est temps de vous lancer dans des modèles Intermédiaire et Avancé. Ceux-ci sont plus complexes et difficiles, car leurs projets ont des conceptions complexes, des exigences de mise en forme avancées et, oui, ils nécessitent beaucoup plus de temps.

Si vous commencez à adopter ces modèles, vous ne montrez pas et ne prouvez pas seulement votre niveau de compétence. Vous montrez également votre engagement à mener à bien une tâche aussi monumentale. L’engagement de temps (plus la patience) montre également que le tricot devient une affaire sérieuse. Que ce soit pour votre propre plaisir ou pour créer quelque chose d’utile et de beau pour un ami ou un être cher, l’effort en vaudra la peine car vous avez terminé quelque chose dont vous pourrez être fière.

Que signifie toutes ces abréviations ?

Le tricot est une compétence et un passe-temps spécifiques qui a son propre langage (en quelque sorte) en raison de plusieurs abréviations incluses dans presque tous les modèles de tricot.

Voici les plus fréquentes :

  • m = maille
  • end. = endroit (donc m. end. = maille endroit)
  • env. = envers (donc m.env. = maille envers)
  • aig = aiguille
  • aig aux = aiguille auxiliaire
  • aug = augmenter
  • dim = diminuer
  • ens. = ensemble
  • gl ou gliss = glisser
  • m.lis = maille lisière
  • rg = rang
  • tric = tricoter
  • aig circ = aiguilles circulaires
  • dp = double pointes
  • rep = répéter
  • surj = surjet

Ce sont les abréviations courantes que vous trouverez dans la plupart des patrons. Vous rencontrerez plus d’abréviations lorsque vous entreprendrez des projets plus difficiles. Mais pour le moment, les abréviations ci-dessus devraient être suffisantes pour vous aider à démarrer. 🙂

Je peux tricoter dans l’avion ?

Oui (du moins dans la plupart des régions du monde). Le tricot peut être fait en avion. Cependant, le problème est davantage de savoir si vous pouvez apporter les aiguilles et les ciseaux à bord. En effet, la sécurité de l’aéroport pourrait ne pas autoriser les aiguilles à tricoter et les ciseaux à bouts ronds dans les bagages de cabine.

Vérifiez d’abord quels articles sont interdits. La réglementation en vigueur varie selon les aéroports et les compagnies aériennes en fonction des problèmes de sécurité et des menaces récentes. Je vous conseille donc de les contacter soit avec les réseaux-sociaux soit par mail. Pour éviter tout problèmes, glissez vos aiguilles dans vos bagages en soute et concentrez-vous sur le tricot une fois arrivé à destination et faites autre chose dans l’avion (lisez un livre, regardez un film, écoutez de la musique). Vous aurez toujours beaucoup de temps pour vous rattraper, car vous pouvez faire du tricot à tout moment une fois arrivé.

Si vous avez d’autres questions, je serais ravie de vous aider en commentaires ou par mail 😉

2 Commentaires

  • Lamy dit :

    Un échantillon qui ne correspond pas du tout aux données d’un modèle ( différence considérable entre le nombre de mailles indiquées pour 10 cm et le rendu) rend impossible la réalisation du tricot, plus rien ne correspond pour exécuter les diminutions ou augmentations etc….
    c’est mon cas avec un modèle de « we are knitters » que j’ai abandonné (100 euros d’achat de laine)
    Merci de me conseiller

    • Jaenelle dit :

      Coucou Janine 🙂 Merci de ton commentaire. Mince c’est vraiment pas de chance ça :'( Je te conseillerai de le défaire doucement et de réaliser un échantillon avant de le reprendre. C’est sûrement une souci de tension 🙂 Tiens moi au courant 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

eget Donec venenatis porta. nunc felis id, vel, elit. justo mi, adipiscing